mercredi 24 août 2016









C'est le temps des vacances, 

des courtes ou longues absences,

des instants consacrés à sa propre personne

à ses proches, ses amis,sa famille

...


Je vais prendre une pause ici,

Non que je n'ai plus rien à dire,

juste que je suis lassée.


15 ans ont passé ,

de longues années où je m'approprie ce bout de toile,

j'y ai trouvé longtemps du plaisir, de la joie

j'y ai exprimé souvent mes idées, mes ressentis.


Aujourd'hui, je n'y trouve plus cet esprit communicatif,

ces échanges si riches, ces liens qu'on créait sur un fil

un même  fil qui rapprochait les blogueurs.


Les choses ont changées, les plateformes de blogs

sont moins nombreuses, de nombreux blogueurs

ont fuit vers Facebook, Tweeter.


Ce n'est pas le même échange, c'est plus court, 

accessible de partout, on ira plus vite sur Facebook ,

sur Tweeter , parce que le smartphone s'y est largement impliqué.


Cela fait un bon moment que je ne me retrouve plus dans le concept du blog.


Je ne ferme pas définitivement cet espace,

je le laisse ouvert, le temps de la réflexion , 

et peut-être celui d'y revenir un jour. 


Pour le moment je vais continuer d'alimenter mon blog photo.



Vous y serai les bienvenus. 

A bientôt . 


mardi 9 août 2016

Sa dernière heure à sonné ...










Je reste toujours fascinée, 

par ces maisons abandonnées,

ces traces de vie décimées

par le temps passé


Elle fût autrefois habité

j'imagine, un couple usé

des vaches vieilles et fatiguées

plus la force de continuer


La vie se meurt à l'intérieur 

s'arrête de battre son coeur

et voilà tout son malheur

elle vient de sonner sa dernière heure ! 






lundi 25 juillet 2016

Cerné de fantômes armés ...












Comme ce coquelicot j'ai l'impression d'être cerné par des fous !


Emporté par la foule, par ce monde cruel, 


mais où va-t-on bordel ? 


N'importe où, n'importe quand , ils peuvent surgir,

Tel des fantômes armés ! 





mardi 19 juillet 2016

Différentes mais ...








J'ai dans la tête quelque part des mots,

des mots que j'ai du mal à assembler...

Assembler bout à bout pour en faire des phrases

des phrases pénétrantes d' indignation, 

l'indignation de voir que des êtres humains peuvent ...

peuvent être abominablement destructeur,

destructeur, sans pitié, sans coeur, sans remord ...

Pas de remord de donner ainsi la mort,

la mort qu'ils bravent comme un étendard,

un l' étendant au nom de je ne sais qui, de je ne sais quoi,

quoiqu'il en soit, demain ne sera jamais plus comme avant.

Avant, ces actes de barbarie, la quiétude nous envahissait

elle envahissait notre vie de tout les jours, jusqu'à ces jours là,

ces jours là , que nous gravons dans nos mémoires, telle,

telle une empreinte désormais à jamais indélébile 

indélébile dans nos coeurs, nos têtes, notre chaire meurtrie,

meurtris nous le sommes et le serons à jamais,

jamais nous ne pourrons  oublier les victimes et 

pardonner ce qui est impardonnable. 





Dans cette guerre, il y a deux clans, les barbares, et ceux qui ne le sont pas.

Et ce toutes religions, couleur de peaux confondues.  Mais il y a aussi, les politiques,

ces gens qui nous gouvernent, qui depuis des décennies se croient forts, intouchables,

qui pensent qu'en allant là bas ravager des montagnes entières, il vont gagner.

J'ai juste envie de dire, que quelque part, ils ne valent pas mieux, là aussi des innocents

payent un lourd tribu. Chaque guerre est différente, mais elles ont toutes un point commun:

elles sont toutes conduites par des politiques, et elles laissent toutes des traces indélébiles.

N'oublions pas 14-18, 40-45, on n'oublie pas certes, mais comme ces deux là, elles étaient

bien différentes, et celle-ci le sera encore bien plus .